Perros Autrement

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 31 mars 2016

Article VaP N° 126 printemps 2016

Déménagement des services techniques ….. à Trégastel !!!

Nous avons appris en même temps que les personnels et les journalistes, le projet de déplacement des services techniques à Trégastel.

S’il est nécessaire de regrouper les personnes travaillant à la Mairie, si l’idée de mutualisation avec la commune de Trégastel a du sens, nous ne comprenons et ne partageons pas cette décision.

En effet, nous ne pouvons que craindre une forte augmentation du temps passé par le personnel sur la route, de la consommation de carburant, de l’usure des véhicules, voire même un rejet plus important de demandes des Perrosiens auprès de ces services.

Le temps passé sur les routes sera du temps perdu pour le service lui-même! Quelle cohérence dans le regroupement du personnel, puisqu’une partie du personnel se retrouvera éloigné, de la même façon qu’actuellement, pour effectuer des permanences en centre-ville, bien loin du lieu choisi!

Quel signal donné par la majorité municipale actuelle à la suite de la COP21 (notamment sur la réduction des gaz à effet de serre).

Quelle image pour la population Perrosienne qui voit son centre technique déménager sur une autre commune comme s’il n’y avait plus de place pour l’héberger !

Il nous faudra une étude d’impact très détaillée (bilan horaire, bilan carbone, bilan financier) permettant de mesurer l’intérêt réel de ce déménagement pour que nous approuvions cette décision.

Retrouvez les élus de l’opposition tous les lundis de 18 h 15 à 20 h à la salle Roch Stur 15 rue des 7 îles.

Ajout à l’article de quelques informations :

Distances entre les 2 centres : 8 km (Mappy comme Via Michelin) par Guéradur (un peu moins par la déchetterie) ; 9 km par la côte.

Quelques comparaisons (Via Michelin) :


Feu des Traouiero (zone de Ploumanac’h) Dolmen: entre 3 et 5 km, 7 et 8 mn, 0,70 € et 0,82€ (avec toujours la traversée sur petit Traouiero (difficile en été)). CTS : entre 5 km et 7 km, 13 et 16 mn, 1,17€ et 1,41€ (routes peu fréquentées).

Capitainerie (zone du port)

Dolmen : entre 9 et 16 km, 16 et 22 mn, 1,51€ et 2,17€

CTS : 1 km, 3mn, 0,27€.

Rond-point rue de Senonnes (Trestrignel)

Dolmen : entre 9 et 11 km, 19 et 27 mn, 1,69€ et 2,28€

CTS : 3 km, entre 7 et 10mn, 0,66€ et 0,88€.

Mairie (centre ville)

Dolmen : entre 8 et 10 km, 16 et 19 mn, 1,42€ et 1,72€

CTS : entre 2 et 3 km, 6 et 8 mn, 0,57€ et 0,77€.

Eglise La Clarté (La Clarté
) Dolmen : entre 4 et 6 km, 9 et 14 mn, 0,80€ et 1,16€

CTS : entre 4 et 5 km, 11 et 14 mn, 0,97€ et 1,20€.

Kerabram (collège, Kervoilan)

Dolmen : entre 6 et 7 km, 13 et 16 mn, 1,14€ et 1,41€

CTS : 2 km, 5 mn, entre 0,46€ et 0,51€.

__ Feux Trestraou (Trestraou)__

Dolmen : entre 6 et 7 km, 14 et 17 mn, 1,21€ et 1,47€

CTS : entre 3 et 4 km, 8 et 11 mn, 0,71€ et 0,95€.

Principaux points débattus lors du CM du 4 février 2016

Principaux points débattus lors du Conseil Municipal du 4 février 2016


Budgets primitifs 2016 : POMPES FUNEBRES, ZA KERGADIC, PORTS, CENTRE NAUTIQUE COMMUNE Le conseil municipal, après s’être fait présenter le budget de la commune, en investissement programme par programme, en fonctionnement chapitre par chapitre, vote le budget primitif pour 2016 par : FONCTIONNEMENT

Adopté par 21 voix « Pour » 7 Abstentions «Armelle INIZAN, Alain COIC, Yvonne DEMOREST pouvoir à Armelle INIZAN, Mme Sabine DANIEL- QUINQUIS pouvoir à Alain COIC, Mr Michel PEROCHE, Mme Sylvie BOURBIGOT, Mr Philippe SAYER »

INVESTISSEMENT Adopté par 21 voix « Pour » 4 Abstentions «Armelle INIZAN, Alain COIC, Yvonne DEMOREST pouvoir à Armelle INIZAN, Mme Sabine DANIEL- QUINQUIS pouvoir à Alain COIC, et 3 Contre « Mr Michel PEROCHE, Mme Sylvie BOURBIGOT, Mr Philippe SAYER »

Le budget s’équilibre :

En fonctionnement à : 14 937 850,00 €

En investissement à 4 219 671,12 €

DÉCISION DU CONSEIL MUNICIPAL :

Fonctionnement : adopté par 21 voix pour et 7 abstentions (Armelle INIZAN, Alain COÏC, Sabine DANIEL-QUINQUIS, Yvonne DEMOREST, Michel PEROCHE, Philippe SAYER, Sylvie BOURBIGOT). Investissement : adopté par 21 voix pour, 4 abstentions (Armelle INIZAN, Alain CÏC, Sabine DANIEL-QUINQUIS, Yvonne DEMOREST) et 3 votes contres (Michel PEROCHE, Philippe SAYER, Sylvie BOURBIGOT).

A l’issue de la présentation, Michel PEROCHE évoque la position du Maire de ROMANS qui a obtenu des propositions intéressantes de la part de la SFIL.

En ce qui concerne le fonctionnement, il estime que le budget est sincère. Quelques évolutions auraient pu être faites à la marge.

Pour l’investissement, il constate qu’en 2015 a été réalisé l’Espace Rouzic et en 2016 l’aménagement du Parc des Sculptures. Ces dossiers relèvent de la responsabilité de la majorité. Le groupe « Perros Autrement » ne partage pas ces choix. Les sommes ainsi investies auraient pu être utilisées différemment comme l’extension de Kerabram, le déménagement de la salle de tennis de table, le Dojo. Il estime dommage que cette direction soit prise. Même s’il n’est pas d’accord sur les choix faits, il constate un gros effort pour aller chercher des subventions. Il rappelle que le comité syndical du syndicat des Traouiero a pris la décision de doubler le linéaire de réseau à renouveler tous les ans. Pour la voirie, il faudrait envisager la même chose dès 2017. Il note la baisse des montants consacrés à la voirie. Il suggère de ne pas s’intéresser uniquement au tourisme.

Monsieur le Maire remercie pour ce jugement positif sur le budget de fonctionnement. Il fait savoir que l’aménagement du Parc des Sculptures et des abords de la Maison des Traouiero est un choix d’investissement qui concerne beaucoup de Perrosiens. Outre le plaisir d'un parc, c'est aussi un lieu de culture de tous les Perrosiens, ancré dans les gènes à travers le granit, une reconnaissance à ce fondement, cette réalité de notre territoire. Il s’agit d’une offre de parking pour les usagers de la Maison des Traouiero. Ce projet est un des derniers gros investissements du mandat. L’extension de Kerabram pour permettre l’accueil de la salle d’arts martiaux et de la salle de tennis de table pourra être réalisée lorsque les locaux de la Brosserie et de la salle de tennis de table auront été vendus. Le projet est en cours d’étude. Les esquisses vont être lancées. Il existe des opportunités de vendre. Des contacts sont déjà avancés. Sur le tourisme, il considère que c’est l’activité principale de la Commune générant emploi et attractivité. Les aménagements réalisés dans ce cadre profitent aux Perrosiens. 37 places ont ainsi été créées au Linkin et le parking de la Place des halles vient d’être aménagé, ce qui profite directement aux Perrosiens. De plus, l’aménagement de l’esplanade Turquet de Beauregard et du parking de la Clarté ne constituent pas un luxe. Aux investissements publics, il convient d’ajouter les investissements privés tels que les projets à l’ancienne imprimerie Chevalier et les Jardins d’Arcadie qui amélioreront la qualité visuelle et sont vecteurs d’activité. Monsieur le Maire ajoute que l’entretien de certaines routes a été réalisé en 2015 et que les investissements profitent directement à l’ensemble des Perrosiens. Certains aménagements permettent d’accroître l’attractivité de Perros-Guirec, ce qui génère davantage d’activité et des ressources supplémentaires pour la Commune. Pour sa part, Alain COÏC souligne les efforts louables effectués par la Municipalité sur le fonctionnement. Sur l’investissement, il se déclare favorable à la réalisation de l’aménagement sur le fond mais il ne lui paraît pas opportun de le faire immédiatement. Il pense qu’il aurait été préférable de consacrer ces sommes à l’entretien des routes utiles aux Perrosiens et aux autres usagers. Monsieur le Maire rappelle que cet aménagement bénéficie de subventions importantes ce qui permet d’exercer un effet de levier. Bernard ERNOT considère pour sa part que les travaux de voirie auraient dû être effectués avant. Au sujet de la loi SRU, Alain COÏC se demande si, grâce au schéma proposé par LTC, on ne pourrait pas échapper au prélèvement. Monsieur le Maire rappelle qu’un nombre insuffisant de logements sociaux a été fait avant. Le Préfet a signé un arrêté de carence sans l’assortir de majoration compte tenu des projets en cours. Aujourd’hui, 150 logements sont programmés, ce qui permettra d’accueillir une population plus jeune. Armelle INIZAN regrette que l’accession à la propriété ne soit pas prise en compte dans la loi SRU. Monsieur le Maire le confirme. Alain COÏC souligne les 100 000 € consacrés aux économies d’énergie. Bernard ERNOT indique qu’il s’agit de travaux d’isolation des combles, le remplacement des fenêtres et des chaudières. Un contact a été pris avec l’Architecte des Bâtiments de France en ce sens. En ce qui concerne l’aire d’accueil des gens du voyage, Monsieur le Maire indique que l’emplacement n’est pas encore défini.

Michel PEROCHE souhaite connaître l’évolution du montant d’agents des Equivalent Temps Plein, car il trouve qu’avec l’évolution depuis 2013 et le transfert de certains agents à LTC, ce ratio est difficile à analyser.

Bernard ERNOT donne les chiffres suivants en réponse : 2013 : 221,74 2014 : 200,47 2015 : 197,18 2016 : 194,05

Michel PEROCHE souhaiterait en outre avoir une vision sur le budget assainissement. Monsieur le Maire fait savoir que cela pourra être vu avec LTC.

PORTS Le conseil municipal, après s’être fait présenter le budget des ports, chapitre par chapitre en investissement et en fonctionnement, vote le budget primitif pour 2016 par: Adopté par 25 voix « Pour » et 3 Contre « Mr Michel PEROCHE, Mme Sylvie BOUBIGOT, Mr Philippe SAYER » Le budget s’équilibre : En fonctionnement à : 1 562 837,25 € En investissement à 239 996,67 € DÉCISION DU CONSEIL MUNICIPAL : Adopté par 25 voix pour et 3 voix contre (Michel PEROCHE, Philippe SAYER, Sylvie BOURBIGOT)

Michel PEROCHE constate de nombreux départs dans le port représentant 10% de perte de recette.

Yannick CUVILLIER fait savoir que les recettes ont augmenté de 75 000 € entre le réalisé 2014 et le réalisé 2015. Les recettes de carburant ont baissé de l’ordre de 70 000 € car le prix du carburant est moins cher. Il est vrai, cependant, que le port a perdu des contrats en 2015 car il existe une tendance nationale à la diminution des bateaux depuis 2007.

A la question de Michel PEROCHE, Yannick CUVILLIER fait savoir que les bateaux partent vers les ports voisins de Trébeurden et Tréguier. Il existe plus de services à Trébeurden et les tarifs sont moins chers à Tréguier. Yannick CUVILLIER confirme qu’il a comptabilisé 110 départs et 60 arrivées, ce qui correspond à un turn over important. Un effort de commercialisation va être entrepris (cf délibération à venir).

Michel PEROCHE demande si la composition des recettes est identique entre les départs et arrivées. Monsieur le Maire indique que la pyramide des âges évolue de façon défavorable. D’autre part, les habitudes s’orientent aujourd’hui davantage vers l’utilisation de semi-rigides. A la question de Michel PEROCHE sur l’étude Port Propre, Yannick CUVILLIER fait savoir que l’étude est lancée et qu’il n’est pas possible de préjuger du résultat de l’étude. Cette démarche reste un objectif à atteindre. Il ajoute que ce programme bénéficie de 50% de l’Agence de l’Eau (Perros-Guirec figure dans la liste des ports prioritaires) car la surface de carénage est trop petite.

A la question d’Armelle INIZAN sur le questionnaire relatif au choix du port de Perros-Guirec par les nouveaux usagers, Yannick CUVILLIER fait savoir que les nouveaux usagers ont choisi le port de Perros-Guirec car ils venaient habiter à Perros-Guirec. Une douzaine de contrats ont été réalisés dans le cadre des parrainages et 4 par les professionnels. En 2015, il a été obtenu un listing encourageant à l’issue du salon nautique de Paris. Monsieur le Maire souligne la satisfaction des associations de Plaisanciers (y compris celle de Ploumanac’h avec laquelle les relations sont bonnes) et de la SRP qui font la promotion du port.

__ VENTE DE LA PARCELLE CADASTRÉE SECTION AX N°248 (12 M²) 43 RUE ANATOLE LE BRAZ__ Jean-Claude BANCHEREAU rappelle à l’Assemblée que par délibération du 12 novembre dernier, la désaffectation de la parcelle cadastrée section AX n°248 (12m² - ancien bureau de poste), 43 rue Anatole le Braz, été constatée et son déclassement accepté en vue de la vente de ce bien. Le service France Domaine a été consulté pour estimer la valeur vénale de cette propriété ; son avis est annexé à la présente délibération (avis n° 2016-168V0124 du 01/02/2016 annulant et remplaçant l’avis n° 2015–168V0889 du 24/09/2015). Seule, Madame Marie Paule DERRIENNIC-TILLY s’est montrée intéressée par l’acquisition de ce local, au prix de 14 000€. Il rappelle que la parcelle est totalement enclavée dans la propriété de Madame Marie Paule DERRIENNIC-TILLY. En application du Code Général des Collectivités territoriales, Jean-Claude BANCHEREAU propose donc au Conseil Municipal : • de DÉCIDER de fixer le prix de vente de ce bien cadastré section AX n°248 (12 m²) à 14 000€ ;

• de le VENDRE à Mme Marie Paule DERIENNIC-TILLY (frais notariés à sa charge) ;

• d’AUTORISER Monsieur le Maire ou son représentant à signer le compromis et l’acte de vente correspondants ainsi que tout document se rapportant à ce dossier.

DÉCISION DU CONSEIL MUNICIPAL : Adopté par 25 voix POUR - 3 abstentions : Michel PEROCHE, Sylvie BOURBIGOT, Philippe SAYER

Michel PEROCHE demande pourquoi l’estimation passe de 18 000 € à 15 500 €. Bernard ERNOT explique qu’une précédente estimation faisait état de 12 000 €. Michel PEROCHE regrette que le prix n’ait pas été porté à 14 000 € comme le permet l’estimation des Domaines. Jean-Claude BANCHEREAU considère que l’offre est intéressante car les précédentes offres ne dépassaient pas 10 000 €.

MOTION DE SOUTIEN AUX AGRICULTEURS ET À LEURS FAMILLES Monsieur le Maire évoque la grave crise agricole actuelle et la situation difficile que connaissent les agriculteurs. Il propose au Conseil Municipal d’approuver le voeu suivant adopté le 25 décembre dernier par l’association costarmoricaine des Maires de France : Monsieur le Maire rappelle que depuis des mois, les agriculteurs bretons souffrent d’une situation économique et sociale dramatique, mettant en danger la pérennité de leurs exploitations. Le Conseil Municipal, conscient de l’importance capitale de l’économie agricole et agroalimentaire sur le territoire, manifeste sa solidarité et son soutien en direction des agriculteurs et de leurs familles. La Bretagne est une région qui ne peut pas se passer des agriculteurs. Les emplois directs et indirects générés par l’agriculture sont une ressource capitale pour toutes et tous, bien au-delà des seuls métiers liés au secteur agricole. Le Conseil Municipal s’engage avec les autres élus à défendre les propositions concrètes qui entraineront une meilleure rémunération des producteurs dont l’étiquetage de la viande française. Le Conseil Municipal appuie les démarches et initiatives visant à faire évoluer les pratiques agricoles. Le Conseil Municipal invite tous les élus locaux à s’unir pour appuyer les démarches constructives proposées par tous les responsables et professionnels agricoles et tous les élus en charge des questions agricoles, en Bretagne, en France et en Europe. DÉCISION DU CONSEIL MUNICIPAL : Adopté à l’unanimité des membres présents Monsieur le Maire fait savoir qu’avec les responsables de LTC, il a rencontré les éleveurs.

Sylvie BOURBIGOT souhaiterait apporter quelques additifs, surtout en ce qui concerne l’étiquetage des viandes d’origine française. Elle souhaite que le modèle d’agriculture productiviste soit revu. Elle milite pour une agriculture paysanne car l’agriculture productiviste nous mène, selon elle, dans le mur. Monsieur le Maire donne connaissance du mail adressé à Pascal ARMANGE lui demandant de prévoir davantage de produit bio à la cantine. Sylvie BOURBIGOT salue cette action mais elle souhaite que l’on consomme local dans le cadre d’une agriculture raisonnée. Monsieur le Maire estime pour sa part que l’Etat devrait proposer un accompagnement. Sylvie BOURBIGOT souligne la fragilité du système. Il n’est pas normal de ne pas être autonome. Fin de la séance à 22h30.

vendredi 15 janvier 2016

Remplacement conseiller municipal de Perros Autrement 2014

Nous vous informons que pour des raisons de santé Jean-Nicolas Marchal a démissionné du Conseil Municipal, il a été remplacé par Philippe Sayer.

Date des Conseils municipaux pour 2016

Nous vous informons de la date des prochains conseils municipaux pour 2016.

Jeudi 4 février 2016 : Budgets primitifs

Jeudi 24 mars 2016 : Comptes Administratifs

Jeudi 2 juin 2016 Budgets supplémentaires

Jeudi 22 septembre 2016 : Dossiers divers

Jeudi 3 novembre 2016 : Tarifs

Jeudi 15 décembre 20106 : Débat d'orientations budgétaires.

Conférence-débat les emprunts toxiques

L'association Citoyen à Perros et le CADTM vous invitent à participer à la conférence-débat sur les emprunts toxiques le 28 janvier 2016 à la salle des navigateurs à 20h00.

Les emprunts toxiques empoisonnent les collectivités locales. Comment s'en sortir? Qui doit payer?

Avec Patrick Saurin, auteur du livre : "les prêts toxiques, une affaire d'Etat. Comment les banques financent les collectivités locales".

Patrick Saurin est membre du Comité pour l'annulation des dettes du tiers monde et porte-parole du syndicat SUD Solidaires BPCE.

Réponse au commentaire d'Alain du 14-01-2016

Alain merci pour tes voeux et pour ton commentaire.

Les élus de Perros-Autrement 2014 ne sont pas informés personnellement de ces réunions publiques.

Normalement nous allons être informés du planning de ces réunions, suite à la réunion du 13 janvier où ce point a été discuté, le Maire a pris cette décision.

Si nous n'en parlions pas c'est que nous n'étions pas informé.

Pour organiser les réflexions des lecteurs de ce blog nous proposons :

  • faire des commentaires sur le blog ou sur le site Facebook (préférence sur le blog)
  • venir à nos permanences qui se tiennent tous les lundi de 18h15 à 20h00 salle Roch Stur 15 rue des 7 îles.
  • ou par mail à mon adresse mail : peroche-michel@orange.fr

Adresse du blog : blog.perros-autrement.fr

Adresse Facebook : Perros Autrement

Amicalement

Michel Péroche

samedi 9 janvier 2016

VaP janvier 2016 N°124

En avance sur sa parution dans le Vivre à Perros N°124 journal municipal, je mets en ligne l'article que j'ai écrit le 6 janvier 2016, revu par Sylvie le 7 janvier et transmis au service communication en mairie le 7 janvier à 13h37.

__Certains passages des voeux du maire du 8 janvier ne seraient que de fortuites pensées sans aucun lien avec notre article. Quand les grands esprits se rencontrent.
Bizarre mon cher, vous avez dit bizarre.
__

__ARTICLE Janvier 2016 Pour VIVRE A PERROS JANVIER 2016 Dates 7 janvier 2016 Destinataire Mme Kerrien – service communication__

Nous vous présentons nos meilleurs vœux pour 2016. Que cette année vous apporte une foule d'occasions de rire, de partager les joies de la musique, de la culture, d'être ensemble. Qu’elle se passe sur un nécessaire fond de paix, de solidarité, de fraternité et de sérénité, vous permettant de réaliser les projets qui vous tiennent à cœur.

Les folies meurtrières de 2015, sous des prétextes religieux ou culturels, nous pose la question du vivre ensemble.

La laïcité, principe et base de notre République, est une réponse forte à ce type de barbarie. La laïcité concerne la sphère publique donc le vivre en commun, la religion s’adresse à notre sphère privée. Chacun est libre de pratiquer la religion qu’il souhaite, mais celle-ci ne doit pas influencer la sphère publique.

Le repli sur soi ne résout rien, il faut s’ouvrir aux autres, avec ses convictions, avec la volonté de partager, et sans compétition.

Il ne faut pas se renfermer sur soi, il faut s’ouvrir aux autres. Il est parfois vrai que la discussion entraine des accrochages verbaux, mais le respect de l’autre doit l’emporter en toute occasion.

Une société sans débat est une société stérile, et débat ne veut pas dire pugilat ou violence mais dialogue.

C’est ensemble que nous lutterons contre ceux qui prônent l’intolérance, contre ceux qui veulent un appauvrissement mental de notre société, qui refusent l’avenir.

C’est ensemble, unis par des valeurs communes, que nous voulons vivre un avenir de paix et de liberté.

                                   Bloavez Mad

Retrouvez les élus de Perros Autrement 2014 tous les lundis de 18 h 15 à 20 h à la salle de Roch Stur 15 rue des 7 îles.

Article VaP janvier 2016 et voeux du maire

Je tiens à dire que notre article du VaP N°124 de janvier 2016, a été conçu le 6 janvier 2016, corrigé le 7 et envoyé au service communication en mairie le 7 janvier en début d'après-midi avant 14h00.
Grande fut ma surprise et celles de Sylvie et de Philippe de retrouver dans le discours du maire, lors de ses voeux du 8 janvier 2016, la trame de notre article.
Vous avez dit bizarre, oui j'ai dit bizarre a dit un artiste de cinéma, mais pas que lui.

Voila mon billet d'humeur aujourd'hui samedi 9 janvier.

Michel Péroche

samedi 2 janvier 2016

Voeux 2016

Je vous présente mes meilleurs voeux de bonheur pour votre famille, de santé et de réussite professionnelle ou familiale pour cette nouvelle année.

J'espère que 2016 vous apportera plus de bonnes nouvelles que celles de 2015.

Nous restons à votre écoute.

N'hésitez pas à nous contacter par les différents vecteurs que vous avez : téléphone, mail, blog ou tout autre accès.
Notre permanence est toujours le lundi à partir de 18h15 jusqu'à 20h00 salle Roch Stur rue des 7 iles.

Amicalement,

Michel Péroche

Article VaP septembre 2015

C’est la rentrée

Je vérifie le cartable sans oublier la trousse avec ses stylos de couleur, un crayon, une gomme, un rouleau de scotch.

Tout y est, rien n’a été oublié, même si tout n’est pas neuf, la crise est passée par là.

Il me faut oublier les serviettes de plage, les palmes, la planche de surf, les tongs. Que m’annonce l’avenir ?

Payer les impôts sur le revenu, la taxe d’habitation, la taxe foncière; inscrire les enfants à la cantine, au service des cars scolaires, aux TAP, décider quels sports vont-ils faire, quelles activités culturelles et manuelles vont leur plaire. Ne rien oublier, plein de démarches à faire. Mais pour cela je n’ai pas Internet ; j’enfourche donc mon vélo, à mes risques et périls, sans piste cyclable sur des rues abimées constellées de grosses ornières qu’il faudra reboucher.

Que cet été devient lointain, avec sa météo capricieuse, mais au moins nous n’avons pas eu trop chaud, les bouchons perrosiens bien connus (ce ne sont pas des friandises) se sont accrus avec notre nomination au village préféré des français en 2015.

La dette, les emprunts toxiques, les diminutions des dotations de l’état, sont le leitmotiv de ce début de mandature. Il faudra faire avec puisque nous ne pouvons pas faire sans. C’est une figure imposée. Parkings gratuits, parkings payants, aire pour les campings cars, aires de covoiturage, aire des gens du voyage, les logements sociaux à bâtir, tout tourne dans ma tête.

Nous n’avons pas de temps à perdre, il faut agir. Agir dans la concertation, la vraie, sans précipitation mais avec célérité, tel doit être l’objectif de tout un chacun.

Concerné, attentif aux propositions que nous attendons, nous le sommes. Il faut prendre à bras le corps les problèmes auxquels nous sommes confrontés.

L’été est bien derrière nous,

C’est la rentrée.

lundi 18 mai 2015

Article VaP de mars 2015

La Communauté d’Agglomération au sein de notre Conseil

Nous sommes six membres du Conseil Municipal à avoir été élus pour représenter notre assemblée au sein de Lannion Trégor Communauté (LTC).

Les compétences portées par notre Communauté d’Agglomération (LTC) sont très variées.

De nombreuses activités sont portées par LTC (économie, traitement des déchets, assainissement, social, habitat, transport, tourisme via l’EPIC communautaire, urbanisme,…).

Je propose qu’à chaque Conseil Municipal, une présentation de ce qui s’est passé au sein de LTC soit faite.

Chaque élu à LTC pourrait présenter succinctement ce qui s’est déroulé au sein des commissions aux quelles il participe.

Quant aux débats au sein du Conseil Communautaire, le Maire ou un élu mandaté par lui, pourrait faire une synthèse de ce qui a été présenté, discuté et voté. Ainsi l’ensemble des élus du Conseil Municipal serait informé de la vie de LTC.

De même dans le cas de sujet, où chaque groupe du Conseil Municipal peut avoir une position particulière, un débat serein et motivé peut s’engager au sein de notre Conseil, pour que chacun puisse expliquer sa position et les raisons de son vote.

La vie démocratique de notre assemblée serait renforcée par de telles présentations. A nous tous de trouver la durée idoine de chaque intervention.

Il est fondamental que tous les élus soient clairement informés de ce qui se passe au sein de LTC, structure dont notre commune dépend de plus en plus.

lundi 2 février 2015

Intervention lors du Conseil Municipal du 29 janvier 2015. Présentation du budget primitif 2015

Le Budget que vous venez de nous présenter paraît sincère, toutes choses égales par ailleurs eu égard aux emprunts structurés DEXIA/SFIL.

Sincère car les recettes attendues collent à celles présentées dans le budget. Ce qui n’était pas le cas les années précédentes.

Peut-être est-ce dû à la situation financière difficile que connaît notre commune. Mais c’est bien de travailler ainsi.

De même le fait de prévoir des dépenses imprévues, à hauteur de 200 000€ en Fonctionnement et de 150 000€ en Investissement, est une approche budgétaire normale vis-à-vis des critères de gestion aujourd’hui.

Votre budget de fonctionnement reflète les difficultés financières que vit la commune.

Les points négatifs que nous voyons dans vos prévisions concernent les axes suivants :

• L’entretien des voiries et des réseaux : après une légère embellie en 2014 : 334 681€ de dépenses, vos prévisions 2015 s’élèvent à 297 000€ soit une baisse de 13% . Pourtant les besoins en mise à niveau, pour ne pas parler de réfection, des voiries sont très importantes. A force de ne pas entretenir les voiries vous allez arriver à un état catastrophique de celles-ci. Je sais bien qu’il faut faire des choix. Mais sachant les contraintes sur les investissements, celles-ci vont réduire presque à néant les travaux de voirie. Il ne faut pas laisser les voiries à l’abandon. Ce devrait être une de vos priorités.

• Au niveau des subventions de fonctionnement 2 remarques :

i. La 1ère concerne le coût pour la ville de l’Ecole de Musique du Trégor : 148 850€ pour 68 élèves (enfants et adultes), soit plus de 2 185€ par élève, ce coût est pharamineux. La ville ne peut plus supporter une telle dépense. Il faudrait remettre à plat le fonctionnement du syndicat. Il faut revoir nos ambitions à la baisse. Pourquoi subventionner les adultes à un tel montant? Tout est à repenser. C’est urgent de mettre sur la table le fonctionnement de cet école avec nos partenaires les villes de Lannion et de Saint-Quay Perros.

ii. Nous ne partageons pas votre approche pour le comité régional Pig Porcin Pig Parade.

Autant nous avions été d’accord avec la menhir parade, autant là subventionner les éleveurs de porc ne nous paraît pas utile. Nous sommes contre cette subvention.

Pour les investissements, ceux que vous nous présentez devront être passés à la paille de fer.

En effet la baisse de l’euro vis-à-vis du franc suisse va obérer fortement le budget d’investissement.

Je ne pensais pas, lors de mon intervention du 11 décembre dernier, que l’épée de Damoclès du taux du franc suisse, interviendrait aussi vite, un peu plus d’un mois après !!!

Vous connaissez notre opposition pour l'aménagement de l’espace Rouzic Kergadic.

Nous soutenons votre subvention d’investissement auprès du SDE, si ces travaux permettent une diminution de nos consommations électriques la nuit en particulier.

Nous ne savons pas quels investissements vont pouvoir être réalisé en 2015.

Même si les contraintes liées aux remboursements de l’emprunt DEXIA/SFIL pénalisent fortement notre capacité d’auto-financement, il serait quand même opportun que vous nous présentiez un Plan Pluriannuel d’Investissement. Cela présenterait l’avantage de pouvoir fixer des priorités en fonction de vos possibilités budgétaires.

vendredi 16 janvier 2015

Article VaP du 8 décembre 2014

JOYEUSES FETES

En ces moments où tout paraît difficile, où les mauvaises nouvelles s’amoncellent, où les médias nous inondent d’informations plus pessimistes les unes que les autres, où tout semble aller de mal en pis, il est temps que la "magie de Noël" opère et que nous retrouvions le chemin de la solidarité et d'un idéal du vivre ensemble.

Ces fêtes de fin d'années sont aussi l'occasion de partage, moments de convivialité en famille ou avec des amis, où les générations s’entremêlent ; partage aussi avec ceux que l'on ne fait que croiser, par un sourire, une parole. Fêtes pour les enfants, où l’image du Père Noël est un ravissement, une période heureuse, quel que soit le nombre de présents.

Occasion aussi de dépasser nos craintes et de retrouver un élan pour demain, de savourer le plaisir d'habiter notre belle commune, et de vouloir, chacun avec sa personnalité, y apporter sa touche d'optimisme, de bonne humeur, ses idées constructives pour en améliorer la vie au quotidien, pour l'animer.

Nous vous souhaitons à toutes et à tous de bonnes fêtes de fin d’année, en espérant que 2015 vous apportera de bonnes nouvelles.

Nous, les élus de « Perros Autrement », vous présentons nos meilleurs vœux de santé, de réussite, de bonheur pour l’année prochaine.

Retrouvez les élus de l’opposition tous les lundis de 18 h 30 à 20 h à la salle de Roch Stur 15 rue des 7 îles.

jeudi 15 janvier 2015

Programmation des Conseils Municipaux

Vous trouverez ci-après le calendrier prévisionnel des Conseils Municipaux en 2015 :

29 janvier : budgets primitifs, approbation de certains Dossiers de Consultation des Entreprises

26 mars : comptes administratifs (éventuellement vote des taux si pas fait le 29 janvier).

4 juin : budgets supplémentaires (reprise des résultats), emplois saisonniers, conventions animations, conventions diverses, festival de musique de chambre…

24 septembre : questions diverses, rapports sur la qualité du service d’eau potable.

12 novembre : tarifs municipaux.

17 décembre : débat d’orientations budgétaires (budget à voter avant le 17 février 2016).

vendredi 12 décembre 2014

Intervention de Michel Péroche sur le Débat d'Orientations Budgétaires lors du CM du 11-12-2014

Tout d’abord, je tiens à souligner la clarté du document « Débat d’Orientations Budgétaires » présenté par Mr l’Adjoint aux Finances. Ce document est transparent, il explique simplement tous les enjeux auxquels la commune est confrontée. Transparence, donc, bravo.

L’ensemble des données fournies montre que la situation financière de la commune est difficile. Je l’avais indiqué et expliqué lors de la dernière campagne municipale.

Entre les errements de la dernière équipe municipale :

• Le coût du transfert des ordures ménagères

• Les emprunts toxiques

• La non prise de décisions financières cf. le dernier rapport de la Chambre Régionale des Comptes du 12/11/2012.

La prise en compte du pacte de responsabilité initié par l’Etat, qui induit une baisse sévère des dotations – 1M€ environ sur 5 ans.

Il s’agit maintenant de prendre les bonnes décisions. Il est encore temps.

Malgré tous les efforts consentis par les services, les charges restent trop élevées, par rapport aux recettes pour pouvoir dégager un autofinancement suffisant pour les investissements.

Je ne reviendrai pas sur tous les points présentés par Monsieur Bernard Ernot, je me focaliserai sur 3 points.

1. Le scénario que vous envisagez, nécessite la réalisation d’un programme d’économie de l’ordre de 200 000€ Pour pouvoir réussir ce programme je vous suggère d’analyser les dépenses et les recettes par fonctions. Cela entrainera une charge de travail supplémentaire ponctuelle.

Une fois ce travail effectué, vous connaitrez exactement l’état des finances Recettes/Dépenses de la commune, fonction par fonction. Vous pourrez décider en pleine connaissance de cause quelles sont les fonctions (petite enfance, enfance/jeunesse, sports, culture, espaces verts, voires, fluides, entretien des bâtiments, patrimoine bâti,…) que vous avez décidé de promouvoir et celles pour lesquelles vous allez réduire les services à la population.

C’est l’application de votre programme qui dictera vos choix.

Cette analyse n’est pas suffisante.

Vous devez coûte que coûte analyser les compétences de chacun de vos employés, connaître avec précision les dates de départ en retraite. Définir quels emplois obligatoires vous devez remplacer. Déterminer les écarts de connaissance pour remplir certains postes. Offrir de la formation pour permettre à ces personnes d’évoluer et de pouvoir remplacer les partants sans recrutement externe.

Il vous faut donc construire un plan de formation solide.

Il vous faudra revoir l’organisation de vos services, la gestion des ressources humaines, comme le rapport de la Chambre Régionale des Comptes vous le recommande.

Ce travail ne pourra porter ses fruits que si la Dotation de Solidarité Rurale n’est pas supprimée (population DGF > 10 000 habitants), 381 000€ en 2014.

Dans ce cas l’effort à réaliser est d’une autre ampleur et pourra difficilement se limiter à réduire les dépenses.

2. La gestion de l’emprunt DEXIA/SFIL (nouveau nom de DEXIA), il reste encore 27 ans à payer.

Il y a 3 scénarii :

Le 1.er : la réussite du recours contentieux auquel je ne crois pas trop.

Le 2ème : On garde l’emprunt tel quel.

Le risque est lié à la valeur du taux Euro/Franc Suisse. Actuellement la Suisse maintient un plancher à 1,20, notre taux d’intérêt est de 13,17%.

Si le taux Euro/Franc Suisse atteignait 1,15, notre taux d’intérêt deviendrait 15,76%.

Si le taux Euro/Franc Suisse atteignait 1,10, notre taux d’intérêt attendrait 18,59%.

On part dans l’inconnu si le taux plancher suisse baisse, la charge de la dette risque d’être trop lourde et nous limite pour pouvoir emprunter.

Le 3ème : on accepte la proposition de la SFIL.

Cette proposition a un inconvénient majeur la dette augmente de 6 040 000€ suite au refinancement. Ce qui nous interdit d’emprunter pendant de nombreuses années.

Que décider : la moins pire des solutions est de garder l’emprunt tel quel mais avec une épée de Damoclès sur la tête : la valeur du taux plancher Suisse.

3. Vos propositions de diminutions de dépenses : Eclairage public : nous sommes entièrement d’accord avec vous, nous le réclamons depuis 2008. Il faut réfléchir à notre contribution à L’Ecole de Musique du Trégor. Aujourd’hui nous versons environ 2 000€ par participant (enfant ou adulte). Ce n’est plus supportable et pas juste pour les autres perrosiens. Il faut renégocier notre participation à ce syndicat.

Si vous n’arrivez pas à réduire les dépenses, pour quelle que raison que ce soit, il ne vous restera qu’à jouer avec les impôts locaux. Une augmentation de 10% des impôts locaux apporte une somme d’environ 500 000€.

Aujourd’hui je ne suis pas favorable à une augmentation des impôts locaux.

Concernant votre programme d’investissement, nous maintenons notre position négative pour l’aménagement de l’espace de réception de Kergadic.

Pour le reste il serait opportun que vous nous présentiez un Plan Pluriannuel d’Investissement. Cela présenterait l’avantage de pouvoir fixer des priorités en fonction de vos possibilités budgétaires.

jeudi 20 novembre 2014

Article Vivre A Perros septembre 2014

C’est la rentrée

Les vacances sont terminées. Il est temps que la nouvelle équipe municipale indique ses objectifs et la façon de les tenir.

Les conseillers majoritaires ont eu le temps de découvrir les réalités de la ville et de s’imprégner de tous les rouages municipaux. Nous, élus de l’opposition, attendons des précisions sur la politique envisagée à court et moyen terme par la Mairie. Quels projets d’investissements, avec leurs échéanciers temporel et financier, sont envisagés sur la mandature et à plus long terme.

Quelle ambition pour la culture, sur les animations pour notre ville, nous est proposée.

Comment mutualiser nos moyens municipaux avec ceux de l’agglomération dans le but de réduire au maximum les dépenses et les doublons.

Il faut un vrai et grand débat avec tous les élus et les Perrosiens.

Profitons, du redémarrage du Plan Local d’Urbanisme pour lancer des débats démocratiques et citoyens sur la vision à dix ans que nous devons avoir pour notre commune, sans à priori, mais dans le but de donner de l’envie à toutes celles et ceux qui aspirent au développement raisonné de notre commune.

Pour son patrimoine bâti il faut sûrement envisager une analyse approfondie des consommations liées au chauffage et à l’éclairage public.

La pollution lumineuse nocturne à Perros-Guirec est trop importante, il faut lutter contre cette gabegie.

Mutualisations de chaudières, changements de type de chauffage (gaz, bois) afin de réduire les factures énergétiques.

Il est grand temps de penser à notre planète et à ce que nous transmettrons à nos enfants.

Nous, les élus de Perros Autrement, sommes prêt à toute discussion pour améliorer la vie de nos concitoyens. Nous avons senti un changement dans les débats, il faut continuer sur cette voie. Nous l’attendons ardemment. C’est la rentrée, donc au travail pour le bien de la ville et de ses habitants.

Retrouvez les élus de l’opposition tous les lundis de 18 h 30 à 20 h à la salle de Roch Stur 15 rue des 7 îles.

mardi 4 novembre 2014

Article VAP mai 2014

Nous tenons à remercier les Perrosiennes et Perrosiens qui, ont voté pour nous, Perros Autrement 2014, à l’occasion des élections municipales.

Même si ce résultat est loin de nos espérances, nous avons participé au changement souhaité par plus de 63% de la population.

Le vote utile pour une nouvelle politique à Perros-Guirec nous a fortement pénalisé.

La campagne pour un nouvel élan à Perros-Guirec que nous avons menée a porté ses fruits, mais nous avons été battus. Notre programme cohérent, réaliste, a été considéré comme très bon, voire exemplaire par de nombreuses personnes. D'ailleurs des pans entiers de notre programme ont été repris par nos adversaires.

Un changement de dynastie a eu lieu.

Nous avons souhaité un réveil démocratique au sein du conseil municipal.

Qu’avons-nous découvert depuis ces élections ?

L’'esprit d'ouverture annoncé par Monsieur le Maire semble se réaliser. Les deux groupes d’opposition ont été reconnus. Les attributions pour les commissions montrent qu’un esprit démocratique s’est instauré. L’opposition est considérée comme un partenaire et non un adversaire.

Maintenant il faut que cet esprit nouveau, perdure.

Laissons le temps faire son œuvre.

Nous participerons au maximum, en fonction de nos moyens, 3 élus, à cette évolution dans la conduite des affaires communales. U n autre challenge nous attends tous, notre intégration dans Lannion Trégor Communauté. Nous devons faire en sorte que cette intégration soit une réussite pour notre ville. Que les nouvelles compétences du ressort de l’agglomération soient bien prises en compte dans la démarche de notre commune, en particulier : économie, transports, habitat, tourisme. A plusieurs nous sommes toujours plus fort que seul.

Encore merci à toutes celles et ceux qui avaient cru en nous. Avec tous nos remerciements.

Retrouvez les élus de l’opposition tous les mardis de 18 à 20 h à la salle de Roch Stur 15 rue des 7 îles.

dimanche 6 avril 2014

Discours de Jean-Nicolas Marchal, doyen du Conseil Municipal de Perros Guirec, le 05-04-2014

Madame Armelle Inizan,
Mesdames et Messieurs les membres du Conseil et chers Collègues,
Mesdames et Messieurs,

Merci Madame Inizan pour votre intervention. Il me revient donc l'insigne honneur de présider, en tant que doyen d'age, aux travaux de cette première séance du Conseil municipal de notre ville, convoquée au lendemain des élections qui se sont tenues les 23 et 30 mars 2014.
Comme vous toutes et vous tous autour de cette table, j'ai pris une part active dans la campagne électorale, passionnante et passionnée, qui vient de s'achever. Nos électrices et électeurs se sont exprimés, dans des conditions que je juge personnellement globalement satisfaisantes. Je n'ignore pas que certains d'entre vous ont émis des réserves et que peut-être ce n'est pas fini. J'en suis très désolé. Mais je pense que maintenant le moment est venu de prendre du recul et de la hauteur pour envisager sereinement comment nous allons, tant individuellement qu'en groupe, tenter de relever les nombreux défis de développement économique et social auxquels Perros-Guirec va devoir faire face au cours des 6 prochaines années de la mandature qui débute aujourd'hui.

Télécharger le discours intégral en cliquant sur le lien ci-dessous :
discours du 5 avril 2014

samedi 5 avril 2014

Intervention de Michel Péroche lors du Conseil Municipal du 05-04-2014

Je regrette l’absence du maire sortant pour ce 1er Conseil Municipal de cette nouvelle mandature.

La campagne électorale qui vient de se terminer a apporté un changement à Perros-Guirec. Cette campagne sereine pour certains, désagréable à la limite du nauséeux pour d’autres, a donné une nouvelle donne pour notre ville.

Je tiens tout d’abord à le dire et le répéter, il n’y a pas eu le moindre contact, la plus petite discussion entre M. Erven Léon et moi-même au sujet du second tour. C’est un mensonge.

Moins de 37% des votants pour le maire sortant, c’est un désaveu cinglant. Le verdict, à part pour le vainqueur, est dur à accepter pour les autres, mais c’est cela la démocratie. Nous devons la respecter.

Perros-Guirec a souhaité le changement malgré les dénégations des colistiers du maire sortant. Nous avons participé à ce renouveau en montrant aux électeurs l’état réel de la commune.

Quarante ans d’intolérance, d’opacité prennent fin aujourd’hui, je le souhaite. Nous espérons un réveil démocratique au sein de ce Conseil.

Le siphonnage de nos voix au 2ème tour, pour un vote utile, ont dit ceux qui ont fait ce choix, ne nous a pas donné un nombre important de conseillers. Nous ne serons que trois.

Tous trois nous donnerons notre temps pour qu’un vrai renouveau se réalise à Perros-Guirec.

Merci de votre attention.

Michel Péroche Perros Autrement 2014

lundi 31 mars 2014

Remerciements pour le second tour

Je tiens à remercier les 1 144 Perrosiennes et Perrosiens qui, hier, ont voté pour Perros Autrement 2014.

Même si ce résultat est loin de nos espérances, nous avons participé au changement souhaité par plus de 63% de la population.

Le vote utile pour une nouvelle politique à Perros-Guirec nous a fortement pénalisé.

La campagne pour un nouvel élan à Perros-Guirec que nous avons menée a porté ses fruits, mais Erven Léon a remporté la mairie.

Un changement de dynastie a eu lieu.

Notre programme cohérent, réaliste, a été considéré comme très bon, voire exemplaire par de nombreuses personnes. D'ailleurs des pans entiers de notre programme ont été repris par nos deux adversaires.

Nous souhaitons un réveil démocratique au conseil municipal, nous y contribuerons.

Nous espérons que l'esprit d'ouverture annoncé par Erven Léon et son équipe se réalisera.

Encore merci à toutes celles et ceux qui avaient cru en nous.

Avec tous mes remerciements,

Amicalement,

Michel Péroche

- page 1 de 5