Je regrette l’absence du maire sortant pour ce 1er Conseil Municipal de cette nouvelle mandature.

La campagne électorale qui vient de se terminer a apporté un changement à Perros-Guirec. Cette campagne sereine pour certains, désagréable à la limite du nauséeux pour d’autres, a donné une nouvelle donne pour notre ville.

Je tiens tout d’abord à le dire et le répéter, il n’y a pas eu le moindre contact, la plus petite discussion entre M. Erven Léon et moi-même au sujet du second tour. C’est un mensonge.

Moins de 37% des votants pour le maire sortant, c’est un désaveu cinglant. Le verdict, à part pour le vainqueur, est dur à accepter pour les autres, mais c’est cela la démocratie. Nous devons la respecter.

Perros-Guirec a souhaité le changement malgré les dénégations des colistiers du maire sortant. Nous avons participé à ce renouveau en montrant aux électeurs l’état réel de la commune.

Quarante ans d’intolérance, d’opacité prennent fin aujourd’hui, je le souhaite. Nous espérons un réveil démocratique au sein de ce Conseil.

Le siphonnage de nos voix au 2ème tour, pour un vote utile, ont dit ceux qui ont fait ce choix, ne nous a pas donné un nombre important de conseillers. Nous ne serons que trois.

Tous trois nous donnerons notre temps pour qu’un vrai renouveau se réalise à Perros-Guirec.

Merci de votre attention.

Michel Péroche Perros Autrement 2014