Services publics de proximité

Avant de se lancer dans les préparatifs des fêtes de fin d’année, il est temps de se poser et de synthétiser les évènements passés de cette année et ceux à venir. Pêle-mêle : le Brexit, l’élection de Monsieur Trump, l’élection de Monsieur Fillon comme candidat de la droite et du centre, à venir la primaire de la gauche, l’élection présidentielle. L’ensemble de ces faits montre que la politique revient à grandes enjambées. Pour nous Perrosiens, que s’est-il passé et que va-t-il se produire ? La dégradation du service public de proximité s’annonce avec insistance :

   Fermeture du Centre des Finances Publiques (trésorerie) au 1er janvier 2017
        Des risques sur les services de la Poste
        Le transfert des services municipaux de Perros-Guirec à Trégastel lors du 1er trimestre 2017.

Tout le monde vante la proximité, surtout pour les services publics, mais que voyons-nous ? Pour s’occuper de ses problèmes fiscaux, il va falloir aller à Lannion, pour ses problèmes administratifs aller à Trégastel. Donc utiliser soit sa voiture, si nous en avons une, soit utiliser la ligne E des transports en commun, soit utiliser les moyens modernes de communication à savoir Internet et l’informatique, mais encore faut-il avoir un PC, une tablette. Notre population vieillissante ne mérite pas cela. Proximité, proximité, le compte n’y est pas. C’est ce qui est connu aujourd’hui, mais demain que va-t-il nous arriver ? Je ne suis ni devin, ni ne lit dans le marc de café, mais les déclarations des candidats à la présidentielle ne nous annoncent pas de bonnes nouvelles : diminution drastique du nombre de fonctionnaires, la sortie de la France de la zone Euro, remise en cause du statut des fonctionnaires, continuation renforcée de la baisse des dotations de l’Etat, le tout sans compter l’arrivée du nouveau président américain. Seulement si les services publics de proximité pouvaient nous aider à supporter ces désagréments et contraintes. Il nous faut nous battre contre ces abandons, malheureusement trop tard pour la perception, possible pour la Poste. Que dire pour les services municipaux. Pourquoi n’a-t-il pas été possible de rassembler l’ensemble du personnel sur un seul site à Perros-Guirec ? Pour des raisons financières. Mais il va bien falloir payer les surfaces occupées à Trégastel, payer les temps de trajet des agents. Dans ce processus une seule chose a été oubliée l’avis des Perrosiens qui n’ont pas demandé de devoir faire leurs démarches administratives à Trégastel.

L’équipe de Perros Autrement vous souhaite à toutes et à tous de bonnes fêtes de fin d’année.